• Voix sans issue


    Sentiment infimes échangés en un face à face
    Blinder par l'émotion des tanks alignés
    Dans la cour quadrillée de la récré
    Absence d'indulgence, de remords de chagrin
     

    S'efface hébété tueurs professionnels
    Vengeance de petit garçon déçut
    Dessous les corps l'objet souffre, mue
    La parole perd de son sens et gel
     

    Coup de mécanique huilée dans la chaleur de la nuit
    Tétanisé par la peur javellisée, hurlé dans les hygiaphones
    Justicier de nulle part en sevrage de maldonne
    Dans des cyclones psychotiques l'être fuit
     

    Tirer partout sur des cœurs en ruine
    Si tu ne le fais pas lui le fera pour toi
    Le soleil éclair les trous de ta foi
    De ta tête obéissante tu te soumets et fulmine.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Mars 2007 à 10:26
    bonjour Dhimwoe,
    J'aime bien ce regard un peu louche ;-) Serait-ce l'oeil d'un cyclone psychotique ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :