• Terre des frontières


    La plaine lune étale sur le mur
    Des étoiles qui dansent entre les mots
    Là scintille un éclat de lumière en haut
    Éclairage subaquatique qui n'a rien de sûre

    Il transperce ceux de noir vêtu
    Et entre les mots tagués sur ces pierres
    Donne du relief aux chants des prières
    Celle-là même que tu murmurais nue

    Au seuil des rêves décorés de tes rires
    Éteint en ce jour parsemé de mots blancs
    A nouveau décoré de ce regard d'enfant
    Affiché à la fenêtre d'où j'entends les tirs

    Taire les frontières du réel invisible
    Où s'arment les saints venus des églises
    Pour révéler dans les plaines grises
    Des paroles tristes devenues terribles.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :