• Terre à taire


    Partir à la recherche d'unbol d'air
    Au moment ou arrivent des trombes d'eaux
    S'évader, éviter les coups de marteau
    Souvent fauché puis mis en bière


    Cours au passage prends la poudre d'escampette
    Et déplies tes ailes hors de ta cage
    Des sentiments froids secouent ma tête
    Pour détourner des vœux d'un autre âge

    A nouveau écrire il était une fois
    Remplir des pages contre l'exclusion
    Travailler d'arrache pied pendant des mois
    Après tout pourquoi une révolution ?


    Si ce n'est sur l'instant faire sensation
    A la lueur jaunie du temps passé
    Assourdir les paroles de l'oraison
    Au détour des sols ombragés


  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 08:31
    Ca semble bon
    de se laisser surprendre par la rêverie, de se prélasser dans ce fauteuil au milieu de la nature, de se raconter des histoires qui commencent par "il était une fois" et qui finissent bien... bise Dhimwoe :)
    2
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 08:35
    il etait une fois
    quand je dis que le week end commence bien...bises
    3
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 10:28
    Bonjour, Dhimwoe
    Ah, se laisser aller dans la contemplation d'un ciel de plomb ou de traîne ...
    4
    Vendredi 22 Septembre 2006 à 16:38
    Au
    Une revolution des mots qui se mettraient à chanter des désacords en linguistique désarçonnée
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :