• Sang descendre du piedestal


    L'ombre me sert de repère
    Là je surmonte mes troubles
    Et résous l'énigme du phalanstère
    Comme d'autres celui de la poudre


    Loin des bruits de la guerre
    Je m'écarte des hommes fous
    De tout ceux qui jurent sur leurs pères
    Et se retrouvent morts au fond d'un trou


    L'important aujourd'hui t'amène à croire
    En une vie amer sous des trombes d'eaux
    Ruminer tes tristes pensées du matin au soir
    Loin des amours plus un seul contact sur ta peau

     

    Tant d ‘énergie dépensée à taire ton chagrin
    Cesse de t'oublier ouvre à nouveau les yeux
    Sur ta société anonyme où tu consommeras demain
    Du haut de ton nombril tu feras des envieux


    Déplace tes pas aux sons des violons
    Ranime ta voix et défi tes propres peurs
    Un pas chasse l'autre d'un air abscons
    Cherche au fond l'intelligence du cœur.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Novembre 2006 à 20:45
    l'intelligence du coeur
    c'est la compassion de l'âme...radieuse âme que nous sommes
    2
    Véro
    Jeudi 2 Novembre 2006 à 12:02
    ici et là
    Parfait de nature, sans la moindre écorchure, Mensonge et boursouflures, Aucune imperfection, Juste de l’autodérision, Le masque s’est fissuré, Le monde s’est fait dupé.
    3
    Véro
    Jeudi 2 Novembre 2006 à 12:03
    inspiration
    du matin tout va bien
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :