• Prise de distance


    A croire que la douleur enterre toute forme de lévitation

    Dans les épîtres où je me noie jusqu'à predre ma direction

    Face à un horizon hors d'atteinte en définitive

    Je recherche dans mon ombre des formes allusives


    Il est parfois plus facile de regarder au loin

    Que de se voir entier au moment de faire le point

    La simplicité de nos actes donne sens à notre quotidien

    Nos gestes construisent l'implicite pour un non pour un rien


    Des images pour s'abstenir de blesser ceux qui ont tord

    L'Autre disparaît sous les maux de mon corps

    Alors maintenant j'évite de changer de thème

    Je concentre mes propos autour des je t'aime


    Les lettres se suivent et structurent mes idées

    Elles restent libres d'accés une fois ici bas déposées

    L'avis de chacun m'apporte peut-être l'éveil

    Seul le sauront ceux qui un jour s'y essaye


    La tournure des évènements nous renvoie parfois la balle

    A chacun de la récupérer au mieux hors du carcéral

    Dans le crépuscule de l'ennui surgit un pan de réalité

    Appui sur le détonateur et compte les hommes à l'arrivée


    Les propos reformulés amènent l'échange

    Des silences forgeraient la douleur des anges

    Autant garder les pieds sur terre loin des fictions

    Et laisser libre court à notre imagination.




  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Avril 2008 à 18:22
    joli
    poème de l'introspective, bise à toi :)
    2
    Lundi 21 Avril 2008 à 21:49
    toujours de très beau tableaux
    à l'affiche et du bel écrit Bisous et à bientôt.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :