• Points de ruptures


    Autour de nous sombre l'esprit des matins
    Horrible paraît la vie au milieu des terres de cauchemars
    Taire en aveugle, enfermés gueux dans cette tour d'Arain
    La fin des mots engendre le tout début des regards

    Derrières ces derniers murmures s'écoulent de merveilleux moments
    D'en être exclue je me regarde à l'aube d'un nouveau jour
    Jamais réveillé si prêt d'un drame d'antan
    A mes côtés gisent en pièce des astres d'amours

    Ignorer leur sérieux où vogue ton secret chemin
    Sous le ciel roulent en frisson les battements de tambours
    Source de ta blancheur honnis par ton chagrin
    Enveloppé de pétales de lys pour montrer ta bravoure

    Celle-là même qui fit de toi un ange au linceul blanc
    Toujours en partance sur le quai d'une gare
    Tête tournée vers cette horizon dément
    Prête à suivre des caresses au hasard.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :