• Parcours des sables

     

     

    Sous les toiles des corps attendent brillant
    Dans un ciel de noir vêtu au bout de la corde dite
    Pend un cadre sur une branche d'un mur hors limite
    Des structures fantomatiques abritent des idées de sang

    Enfermées dans des labyrinthes pour une poignée de seconde
    Recouvertes au fur et à mesure, les vagues partent dans l'autre sens
    Pourvu qu'une dernière m'offre une dépense
    Les ténèbres irréversibles du sablier terminent leur ronde

    L'énergie vite capturée vient et s'en va
    Soulève-moi d'autres dunes de tes pas
    Les empreintes légères s'impriment de-ci de-là
    Le désert s'étale en continu pour moi ici-bas

    Les mirages fondent dans les basses
    Viennent les rires et puis s'effacent
    Cachés d'une lune rousse pleine
    Cerclée d'une couronne de reine.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Avril 2007 à 09:05
    ...
    le sel s'écoule, en vagues transitoires, murmurées sur le flanc des dunes alanguis, le sablier s'efface, le temps n'est plus ....déjà...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :