• Leçon de choses

     

     

    Quand dans cette nuit je me nourris
    D'un fragment de feuille de désir
    Accompagné par un éclat je vire
    Du vert au brun en un mot dit



    Des lierres sur les murs cachent l'absence
    De structures fondées sur un bref espace
    De jours nuageux ou plus rien ne s'efface
    Construction ancienne ou verdure montre déshérence

    Blottis sous les feuillages quelques gouttes
    Descendent et puis luisent le long des fissures
    Le temps ici passe et recouvre les murs
    Des plantes vertes et grasses rampent sur la voûte

    A croire que tout là d'un coup c'est arrêté
    Hormis l'avancée régulière de la végétation
    Elle se répand silencieusement à profusion
    Botté, l'homme aguerri tente de la maitriser

    De rendre carré la fenêtre sur l'horizon
    Tu rationnalises en beauté l'espace naturel
    Là, Gaïa toujours déploie ses ailes
    De la chaleur de la terre sortent ses sons.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :