• L'ordre des choses

     

     

    Les flammes s'étalent l'hiver devient chaud
    Et les feuilles quadrillées tombent à flot
    L'univers des mots s'envole au soleil ailé
    Au rythme de l'imaginaire de mon passé
    <o:p> </o:p>

    L'écoulement du temps rythme mes envies
    Et laissent glisser des instants de vies
    En de multiples formes virtuelles
    Où par endroits mes rêves s'emmêlent
    <o:p> </o:p>

    Les feux du tonnerre sont revues à la baisse
    Encore quelques jours à se battre sans cesse
    A l'heure où à chaque seconde coule la lave
    Une perle de sang fait de nous des esclaves
    <o:p> </o:p>

    Des chaînes psychiques tiennent nos œillères
    Tout est plus beau dans ce vase clos sous verre
    Chacun y porte ses oripeaux et se terre
    Ou bombe le ventre les pieds chaussés de vairs.

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 31 Décembre 2008 à 15:08
    bonjour à toi Dhimwoe
    joli poême. le temps, ce temps... qui fou le camp...le virtuel est parfois pour certain, une manière de se libérer... le tonnerre ,ne m'en parle pas, j'en ai peur ... Non nous ne devons, être des esclaves!! de qui que se soit. Après tous ces mots , je te dis tout simplement: BONNE et HEUREUSE ANNEE.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :