• L'as ou mission

     

    Il en aura fallu des hommes au travail
    Pour des jours de ceinture serrées écartés misère et famine
    En des heures de croisades en ce jour oublié s'envenime
    En absence de mosaïque cernées de pierre de taille

    Qu'ils partent coeur gros drapeaux d'une pâle hissade
    Demeurés timides sous le feu de pleurs probables
    Enguenillés autour des hameaux maisons de sable
    Où persistent des hères sous le joug de l'or noir devenu fade

    Il coule à flot entre les dunes des maîtres
    Chacun se remémore du passage laissé par les bolides
    Les pompes à eaux étaient cadeaux maintenant vides
    Les doigts graisseux dans l'engrenage vont disparaître

    Foudre au soleil, saoul de chaleur, vaincu
    Le festival mécanique est remplacée
    Le feu et la poudre pour apprendre à capituler
    Des pouvoirs aux phrases de sentinelle repues.
     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Janvier 2008 à 09:22
    ahhhh!!!
    Dhimwoe, je ne comprends pas toujours tout, mais combien j'aime lire tes mots qui m'obligent à réfléchir !!!!!
    2
    Jeudi 10 Janvier 2008 à 18:49
    notre
    époque est finalement plus merveilleuse...bisou
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :