• L'absence

    L'absence

    J'ai besoin de mourir au creux de mon nid vert, au creux de mon n'hiver. Foncer le  regard droit. Tu te mets en plein milieu de la place, semblant convoquer des forces tournantes autour de l'axe hâtif. Tu regrettes d'être loin de la mer. Tu m'as demandé d'y aller souvent, et de lui raconter. Nos mots de braise.
    Comment es-tu ? Es-tu suffisamment forte ? Calme ? De ces vagues d'été, je m'y plonge et m'en retire la peau froide et salée. Les heures passent et bientôt je brûlerais de ne t'avoir pas accostée.

    Parcours en solo, trajet sans foi et ailleurs, toujours plus loin et ailleurs, dans un mouvement de fuite éternelle. Peur de soi, de sa force, de sa faiblesse, de ses cris étouffés pour sourire au dehors comme si de rien n'était. Ne pas voir rouge et faire sang blanc. Des regards, des mots au loin m'interdisent de dévier, me tienne avec un sourire niais. J'écoute le son du silence, juste pour moi il chante ses fa, ses do que l'on porte haut pour les colombes marines. La mélodies me traverse, remonte vers un fleuve impétueux dans chaque creux, cavité il foudroie jusqu'à l'âme fine. C'est la rencontre d'une  histoire. Le cheminement en soi accapare, bouleverse, pourfend en dedans longtemps. C'est vaste le silence de la plage alentour, sans sons né de jour très chaud, sans vent, sans nuage, sans bruit. Ca déclenche tout le temps un vertige, toutes les nuits,  tout le temps, le jour, j'écris « cela n'a rien à voir avec l'amour, c'est juste une passade, un engouement, c'est ...là ».

    Texte©Dhimwoe
    Photo©L.C.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Août 2005 à 09:47
    Qu'il y a t 'il dans le...
    coeur d'une Rose sang... ? Rien une fois qu'il est ouvert il meurt...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :