• Photo©L.C.

    Je traîne dans les vieux rêves. Je voudrais être partout, je voudrais tous les mots, toutes les folies m'attirent. Le point de folie de quelqu'un c'est le coeur de son charme. Je respire l'air du temps. Je vis dans le vert peint sur les vitres quand on traverse, très vite, la campagne en voiture. La ville tout d'un coup nous avale. Je ferme un peu les yeux, le soleil en pointillait arrive à ma percer un rayon de gaîté. Sur la grande place s'étale l'ombre d'un pilier de marbre rosé. Il y a des enfants qui jouent dans les traces d'une tortue et mon regard affûté passe entre les mains. Tout est là dans ma vie. Tout est là aujourd'hui comme un fil, une rivière de sa source qui court à travers la terre déjà de très loin et profond je les porte en désir et l'on peut tout me prendre, peut-être, on ne rompra jamais ce pli secret du ventre, celui où vivent les rêves de ceux que je n'ai pas, que je veux, qui me manquent, que j'imagine encore pour être un peu moins seul, triste doucement et confiant, dans l'attente.

    Texte©Dhimwoe


    2 commentaires

  • Photo©L.C.

    L'aube de mes mots.

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique