• Centi aime

     

    Esperance trouée de la tête aux pieds
    Là-bas, à l'autre bout du monde
    Ensorcelé par ce pur vélin cousu comme il vous sied
    De vaines nuées d'insectes couvrent l'écriture ronde

    Applatie dans les angles à l'arrivée de la charrue
    Les graines retrouvées parsement les sillages
    Encore chauds quand la terre s'ouvre sous la lame nue
    A la sueur du conducteur au sommet de sa rage

    Dernières paroles échangées avec le peuple amnésique
    Sûr du pire en l'attente magique d'un nouvel empire
    Où les brisures de l'ennui font de plus en plus chic
    Sur des avenues éclairées par des statues de cire

    Espace cyclopéen où l'avenir est en fuite
    Vers un autre rivage idéalisé en un clin d'oeil
    Pourvu que dans cet autre lieu il y ait une suite
    Fantasmée en silence à l'orée de notre deuil.

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Septembre 2007 à 17:58
    il
    y a toujours une suite...là-bas, ici, et à l'autre bout de monde...peut être qu'un jour toutes ses extrémités enfin se rejoindrons...bon week end
    2
    Vendredi 5 Octobre 2007 à 14:21
    j'ai eu le temps
    de faire mon escapade de quelques jours et de ne pas trop louper, je reviens et te retrouve en un clin d'oeil !!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :