• Au rythme tonic

     

    Je vis sur les terres lointaines de Xanadu
    Et bientôt serait de retour accompagné de loups
    Encore et toujours j'écoute les mêmes chansons
    Celles dont le tempo m'irrite finissent au pilon

    Au rythme éffrené les corps se meuvent
    Du fort nectar de Cyrodiil je m'abreuve
    Les têtes avant de tombées tournent et cries
    Dans un instant seulement nous retrouverons l'envie

    Et mes yeux révulsés regardent en leur intérieur
    Des cartes défilent, des larmes des horreurs
    Couchées là verticales à n'en plus finir
    A croire qu'une seule suffit à La Hire

    Homme de coeur pour cent ans s'il en fut
    Mais toutes ces étoiles ne s'en rappellent plus
    Des hordes dans la neiges j'entends les hurlements
    Elles approchent à grand pas portées par le vents

    Les herbes folles se couchent à leur passage
    Animaux froids en rage sortis de leur cage
    Langues pendues et regards de feu ardent
    Elles imitent leur maître avant d'être mis au ban


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :