• Au miroir de l'eau



    Face au miroir brisé,
    à la haine à la méprise le regret avance, pire
    au souvenir à l'absence. De toute émotion, tout
    silence, toute forme d'existence, sur laquelle on a prise. Comme un
    voilier dans la houle, un homme perdu dans la foule. Là un
    parchemin se déroule et parle du souvenir de l'absence, de la
    fuite de l'errance.


    Face aux faiblesses sans
    importance, aux orateurs doués pour la parole, engagé
    dans la danse du mensonge de l'indicible. Face aux hommes devenus des
    cibles. De toutes les formes de silences, critiques ou élogieux,
    ils reprochent ton existence. Alors ne vaut-il pas mieux l'oubli ? Le
    simple passé rangé dans sa volière, face aux
    hommes devenus la cible de toute forme d'indicible.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :