• Anneau Nihm

     

    Rire de femme tannée dans le brouillard exsude
    Dans les liens de la terre en stress aux quatre vents
    Imagine dos à l'horizon l'accord des servants
    Avancée certaine de l'eau au sol de lumière perlée

    J'invente des stigmates pour quelques obscurs titres
    Dévoilés pouce par pouce des couleurs de printemps
    La brume se lève et lance un signe en actant
    Face à l'axe de la lucarne devant le reflet d'une vitre

    Regarde au-dessus de ce toit en apparat
    Dans un bleu nuit de satin de toile
    Sur les planches volent l'identité de la moelle
    Imaginée en un espace de pause chocolat

    Visage d'angoisse butiné par des peurs
    L'indicible se cache sous une force d'émoi
    Confiance perdue d oux cœur aux abris
    Consomme les fruits et apprécie leurs saveurs.

     

     


  • Commentaires

    1
    Véro
    Vendredi 30 Mars 2007 à 11:31
    sublime que dire
    je suis touchée, c'est si vrai.........
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :