• A long voir cil à rose



    Je franchis des parois douces et agite mon rêve sous la touche. Encore des moments plaisant à unir et désunir ce qui fut un en un temps pour partir vers de nouveau chants. Défaire en cercle cet éphémère en contre champs. Voir naître et disparaître des finesses d'antan. Regarde mes blessures en serpent sur tes filtres de basse et relie les brisures en des regards passagers des ans. Les toiles s'agrandissent et se multiplient dans des pièces ou plus personne ne vit. L'ailleurs maintenant est ici. Profite de tous tes instants demain tu les compteras.



  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Juillet 2006 à 09:28
    Bonjour
    j'aime beaucoup profite de tous tes instants....chose que l'on ne fait pas.
    2
    Mercredi 5 Juillet 2006 à 08:47
    Moi...
    aussi et demain tu les compteras , joli!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :