• . A la ligne


    Les marins se dirigent vers la lune
    En ces temps de destin où voguent
    Les batiments virtuels sur des blogs
    Ils explorent des airs et les dunes

    A la recherche de sites couverts de runes
    Et d'images en noir et blanc, voire de couleurs
    Portes ouvertes sur l'imaginaire pour des heures
    Les faux semblants n'en épargnent aucunes

    Au rythme des pérégrinations nocturnes
    Les histoires de textes parfois font peur
    L'ordre des mots sème la terreur
    Le lecteur se retrouve entre marteau et lacunes

    L'ignorance disparaît sous les traits de nos rancunes
    Les savoir-faire se répendent telle des odeurs
    A travers les flots agités visités avec ardeur
    Par des regards avides de faits diurnes.


  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Juillet 2007 à 11:17
    bonjour à toi....
    merci d'être passée, j'en fais de même. Suis jamais venue ici ?? pourtant de bien beaux écrit !! depuis tous ce temps que tu es là !! Bien bien.....(image de mon blogg, je ne sais plus , je sais je devrais le noter, mais il y a déjà un moment que je l'avais dans mes archives...pas de toi j'espère, sinon je m'en voudrais.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :